Il y a 10 ans (mi 2011), je débarquais à Douala pour me chercher. Je ne connaissais absolument personne à part mon oncle vigile dans une société de gardiennage. Je postule comme développeuse dans plus de 100 entreprises (j’avais fini une rame de 500 papiers avec l’impression de mon CV et lettre de motivation.). Pas de succès jusqu’à ce que je suive une formation au FNE sur les techniques de recherche de l’emploi et que j’effectue un stage non rémunéré dans un cabinet de développement. Après quoi, Jean Claude ALOA m’offre ma première opportunité d’avoir une fiche de paye. Comme moi à l’époque, aujourd’hui beaucoup de personnes souffrent du chômage par insuffisance de compétences et de connaissances des techniques de recherche d’opportunités. Les femmes en souffrent encore plus du fait de leurs autres casquettes (épouse, mère). En face de cela, les entreprises sont en quête des profils pertinents qui vont les aider à atteindre leurs objectifs. 

Une rencontre qui a bouleversé ma vie

En octobre 2013, je rencontre Rebecca Enonchong lors du Barcamp Cameroun à Buea. Elle m’invite dans ses bureaux à AppsTech. Elle m’écoute et m’offre l’opportunité de squatter les bureaux d’ActivSpaces (un peu ambrillonaire dans son développement à Douala). Toute cette semaine-là, j’étais sur un nuage. J’avais la sensation d’avoir enfin trouvé les bons rails de mon train. On me confiait progressivement des responsabilités, au fur et à mesure, je gagnais en assurance, en efficacité et en accomplissement. Avec Stella Bulu, Axelle Nzia et une poignée d’autres jeumes femmes dynamiques, on lance l’initiative Africa IT Women qui avait pour but d’aider la femme IT à réussir leur intégration professionnelle.

Emmanuelle, ma plus belle réalisation à Africa IT Women (AIW)

Après un nième meet-up organisé par le GDG Douala où j’étais co-organizer, Patrick Mveng me parle de sa soeur Emmanuelle qui est diplômée en génie logiciel mais qui est complètement perdue dans sa vie. Le lendemain, je fais la rencontre d’Emmanuelle. Effectivement, elle est complètement hors jeux. Avec l’accord de Rebecca, AIW lance un programme d’accompagnement de 3 femmes tech. C’est ainsi qu’Emmanuelle reçoit un recyclage technique et un stage d’application à ActivSpaces. Elle reçoit un coaching personnalisé des grands proffessionels à savoir Gabriel Kwaye et Marcus Ngiambus. Aujourd’hui, Emmanuelle est une développeuse web accompli et très intégré dans l’écosystème tech notamment avec son implication à WETECH fondé par Elodie NONGA.

Des petits gestes qui amméliorent les destins des autres

J’ai toujours pensé que ce serait bien de refaire des programmes comme celui auquel Emmanuelle a participé. Cependant, l’agenda sérré que Genius Muna m’impose ne me permet pas de bien m’impliquer dans un autre projet absorbant. C’est la raison pour laquelle je lance ce programme de manière informelle. Connaissant la communauté tech Camerounaise assez généreuse, je sais déjà qu’on pourra compter sur des professionnels volontaires.

Déroulé du programme

  • 1 mois de culture générale, coaching et de définition du projet professionnel
  • 3 mois de recyclage sur une technologie
  • 2 mois de stage dit académique
  • 6 mois de stage pro et de recherche d’un emploi / Commercialisation de ses services.

Pendant tout ce temps, activités de développement personnel, intégration dans les communautés, amélioration des compétences techniques.

Conditions de participation

Afin de bénéficier de ce programme, vous devez remplir les conditions ci-dessous

  • Avoir une grande soif de construire une carrière professionnelle dans le domaine des TIC
  • Au moins un Bac+2 en informatique, design numérique ou toute autre filière du digital
  • Être de sexe féminin
  • Résider au Cameroun
  • Entièrement disponible de 8 h à 17 h, du lundi au vendredi pendant 12 mois.
  • Être disposée à vivre pendant 9 mois sans aucun revenu (4 mois de formation. En fonction de votre dynamisme et de vos compétences, vous pourriez vendre vos services pendant la période des stages…
  • Disposer d’un forfait internet mensuel de 5000 Fcfa ou plus
  • Être capable de payer son transport pendant 6 mois pour son incubateur d’accueil (le plus proche de vous parmi les 4 partenaires)
  • Disposer d’un ordinateur portable
  • Disposer d’un smartphone
  • Vivre à Douala ou Yaoundé pendant les 12 mois du programme.

Il est souhaitable de se faire sponsoriser par un proche. Si vous ne remplissez pas toutes les conditions matérielles ou financières, postulez quand même et expliquez vous dans le formulaire de candidature. Peut être aurons nous un sponsor pour vous. 🤞🏼

Le programme est gratuit pour les bénéficiaires. Un programme mixte (avec les hommes) sera éventuellement lancé à l’avenir. Ce programme démarre le 3 Juillet 2021. Les candidates sélectionnées seront informées le 19 Juin 2021. Le programme se déroulera en ligne pour les accompagnateurs et en présentiel dans les structures d’accompagnement pour les bénéficiaires.

Envie de donner de votre personne

Donner, c’est recevoir 1000 fois!

Pour cette édition ou pour une prochaine édition, nous aurons besoin des éléments ci-dessous

  • 10 coachs techniques
  • Des volontaires pour coordonner les activités (formation, coaching, communication, …)
  • Des mentors (peu importe votre métier.) pour tenir la main et accompagner les participantes au-delà du programme.
  • Des professionnels en développement personnel, Ressources Humaines, marketing ou commercial pour animer des séances de coaching.
  • Dons pour sponsoriser ordinateurs, Internet et transport des participantes qui n’ont pas les moyens de s’en offrir.

Si vous sentez que vous pouvez aider à un ou plusieurs niveaux, s’il vous plaît, n’hésitez pas à me faire un e-mail danielle.akini [at] geniusmuna.com. Je serais ravie d’en discuter avec vous!

Merci à nos structures d’accompagnement qui ne se sont pas fait prier pour héberger cette activité

ActivSpaces logo

Beehive logo
O'Botama

A propos de moi

Mon nom est Danielle AKINI, je suis maman et CEO de Genius Muna. Technologies, égalité du genre, valorisation des enfants, education, c’est mon monde! Le 1er Août 2019, Maryline Baumard du journal Le Monde m’a baptisé comme étant la Camerounaise qui parle aux ordinateurs 😅.

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/danielleakini/

Twitter : https://twitter.com/amd237

Categories: Blog

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *